Pour 2019

Impaire

photo Claude Baudin

s’imaginer arbre
passe-murailles
arrache-grilles
fauteur de troubles

marcher comme sorcière
aspirer la nuit
boire son souffle
mimer ses lunes

grimper aux branches
choisir sa prise
voir au travers
deviner vite

guetter sur la rue
le premier chat gris
qui prédira
le goût de l’année

DBG

 

 

 

 

 

 

 

À la P’tit Édit, chez Ronsard

Cette année, les livres d’artiste étaient accueillis chez Ronsard, dans la belle salle au fond du Prieuré Saint-Cosme, qui s’appelle la Bibliothèque ou la cuisine des Hôtes. C’est selon. Et c’est un lieu magique, un lieu de rencontre aussi avec les autres créateurs de livres.
Merci à Léna Dessein Laurichesse et à Malica Lestang, ainsi qu’à tous les co-organisateurs de la P’Tit’ Édit’ 2018. À l’année prochaine…
En images:

Vers le site de la P’tit Édit

Pour 2018

 

On a beau faire, un son trahit chaque mot — Traduire est en trop (Hubert Haddad) Photo Claude Baudin.

Où vont nos corps
mêlés aux corps des bêtes
mélangés aux cailloux
plissés par les montagnes
Où vont-ils,
bras serrés, yeux fermés?
Ils glissent avec les glaciers
vers la plaine inondée.
Depuis, tu tiens un caillou
dans ton œil.
(Dominique Barberet Grandière)