Vœux 2022

Photographie Claude Baudin
les animaux sont nés…

les animaux sont nés
Dans la chevelure

Dans la chevelure Dans les cheveux
Dans les grands cheveux
bleus des Fées

Dans les cheveux verts
des enfants des Fées

Dans les pas des grands
chevaux cosmiques dont le galop
arrache des mottes à la Terre

Dans les sentiers couverts de
feuilles grisaille douce
propice aux naissances
des micro organismes furieux

ils se jettent se précipitent
fous ivres se jettent se précipitent
dans la pâte noire du temps
fous ils brisent la nuit de marbre
des galaxies tournoyant folles ivres

Voient presque jusqu’au
bout de l’univers
avec leurs gros yeux blancs
ils mâchent les herbes râpeuses
boivent l’eau plombée des mares
s’ahurissent de reflets

Mélangent l’exact et le faux
la terre véritable et la poussière de plâtre
modèlent avec leurs pattes
habiles des petites figurines
grotesques qui vacillent sur deux jambes
balbutient.

les animaux ravis de l’avoir inventée
souhaitent une longue vie à notre humanité

texte : D.B.G.

Mouvement Nuance

Une très belle exposition dans un lieu très beau. Visite un jour de soleil, avec les fenêtres encadrant le jardin.

Gravure, peinture et sculpture, sous les signatures de Guy Braun, Anne Mounic et Nathalie Croizet, au Château des Tourelles, 19 avenue de la Maréchale, 94420 Le Plessis-Trévise (jusqu’au 20 décembre 2021)

Suivez la visite virtuelle très bien faite sur le site de Guy Braun

Vous pouvez par ailleurs faire un tour ce week-end à l’exposition de l’atelier de gravure de Coupvray – avec de la Baraque de Chantier dedans…

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.

MOLESKINE 40/44

Comptabilité et journal de Lucie Reverso, de l’exode à la Libération.

Le livre-objet Moleskine 40/44

Ce livre objet est né de la redécouverte d’un carnet de moleskine dans lequel ma grand-mère avait noté la comptabilité de la famille élargie entre 1938 et 1945. Le 10 juin 1940, la comptabilité s’interrompt pour faire place à un journal de l’exode dans lequel la famille est entraînée. Puis elle reprend. Mais à la fin du cahier, une longue lettre adressée à sa mère reprend la forme du journal pour raconter la Libération de Paris, vue d’une ville de la proche banlieue.

Et malgré les roulements d’épaules et de tambour de certains dirigeants au printemps 2020, on verra que la pandémie et la guerre, ce n’est pas tout à fait la même chose…

D.BG.

Voici la transcription complète des deux récits, accompagnée de quelques fac simile des pages manuscrites:

Please wait while flipbook is loading. For more related info, FAQs and issues please refer to DearFlip WordPress Flipbook Plugin Help documentation.