Figures Fugitives est paru: tous nos voeux!

Figures Fugitives est paru.

FF couv def

Les premiers exemplaires ont été envoyés aux souscripteurs avant les fêtes de fin d’année. D’autres le seront avant les Rois. La souscription est close désormais. Merci à tous ceux qui en souscrivant nous ont permis de faire aboutir ce projet. Merci à ceux aussi qui nous ont aidé de leurs propositions, critiques, encouragements, attentes… Et aux professionnels qui ont mis leur art au service de ce livre.

Figures Fugitives reste disponible au prix de 140 euros. Le prochain exemplaire diffusé portera le numéro 11 …

Pour 2014, la Baraque de Chantier mûrit ses projets…
Bonne année à tous

 

 

 

 

Figures Fugitives: la souscription

L’impression du livre Figures Fugitives est en cours. Nous attendons sa parution pour la seconde quinzaine de décembre. Il correspondra à la description que nous en donnions dans le bulletin de souscription que nous avons diffusé ces derniers mois (télécharger le bulletin de souscription)

Le livre s’intitule Figures fugitives, Lamento. Il s’agit d’un in quarto contenant   six pages de texte réalisées en typographie au plomb et linotypie à partir de la mise en forme originale de Dominique Barberet, de sept planches photographiques consistant en la reproduction numérique de cyanotypes de Claude Baudin sur papier Rivoli 300 grammes. Chacun des exemplaires, numérotés de 0 à 31 est signé des auteurs et contient un cyanotype original signé.
Il est réalisé par l’atelier typographique du Moulin du Got, à Saint-Léonard-de-Noblat sur papier pur chiffon fabriqué à la forme au Moulin. La reproduction numérique des cyanotypes est l’oeuvre de l’imprimerie Launay, à Paris.

Voici un aperçu du beau travail typographique de l’Atelier du Moulin du Got:

Comme on peut le voir sur la photographie, chaque page a nécessité au moins deux passages sous la presse, quatre passages pour la plupart. Les effets ont été obtenus par le mélange des techniques au plomb: typographie, linotypie et clichés en photogravure.

Et voici les sept Lamentations:

Les exemplaires numérotés de 0 à 8 sont dès à présent retenus. Le prochain exemplaire réservé sera donc le n°9.
Les exemplaires nous parviendront à temps pour que nous puissions les expédier avant les fêtes de fin d’année.

Pour la Baraque de Chantier, ce livre compte: il est le premier que nous ne réalisons pas nous même, mais que nous confions à des professionnels. Le livre sera vendu 140 euros, et nous le proposons au prix de 110 euros en souscription jusqu’à la fin décembre. Si vous avez des questions ou souhaitez plus de détails, utilisez le mail de contact.

La réussite de la diffusion de Figures Fugitives nous permettra de lancer d’autres projets.
Il est question quelque part de poissons; ailleurs de nus…
Tout ça sous le logo de la Baraque de Chantier,

Logo complet
qui vous tiendra informé(e) si vous lui rendez visite régulièrement!

Figures Fugitives: la maquette

L’origine du livre, c’est l’exposition. Il faut trouver comment passer de l’un à l’autre. Nous sommes confrontées essentiellement à deux difficultés.

Lamentations // Clichy // 2012

 

La première tient à la structure même de l’œuvre. Comme on le voit sur la photographie de l’accrochage, il y a sept images et cinq textes (le premier est seulement une citation). De plus, si chacune des deux séries est ordonnée, on ne peut pas faire correspondre un texte à une image. Cela tient à la façon même dont nous avons travaillé, à l’aveugle. La forme « livre » imposerait au lecteur des associations pré construites. Restent soit une forme pliage, qui permettrait une lecture à plat identique à celle de l’accrochage, soit un feuille à feuille, qui permet de battre et rebattre les cartes, à son gré. La forme pliage s’exclut, compte tenu de la surface de papier nécessaire et de la multiplication des plis en épaisseur.
Donc, le feuille à feuille. Mais comment matérialiser les deux suites? En les insérant dans des dossiers séparés.

Cette solution résout le second problème. Les textes avaient donné lieu à un travail typographique – ils étaient même en partie issus de ce travail typographique. Bien entendu, les typographies ont été élaborées en PAO. Mais elles étaient conçues pour l’accrochage, et je ne voulais pas qu’elles soient reproduites à l’identique pour le passage à la forme livre. Je ne les imaginais qu’intaillées dans le moelleux d’un beau papier. C’est ainsi que nous nous sommes retrouvées au Moulin du Got… qui n’avait pas de solution pour la reproduction des cyanotypes. La solution « feuille à feuille » a permis de faire réaliser la reproduction et le tirage des images par une autre imprimerie qui a sué sang et eau, car la colorimétrie d’un cyanotype…(l’imprimerie Launay, à Paris, métro Jussieu).

La forme du livre est choisie, les caractères également, les cyanotypes sont prêts, nous pouvons présenter la maquette:

Les typographes du moulin, Christophe Roudaud et Isabelle Pastor, ont fait l’essentiel du travail. Il reste à réaliser des clichés,  à corriger les imperfections, les éventuelles erreurs, à penser à tout, à se faire peur…

Et à commencer sérieusement la diffusion par souscription, car le livre sera prêt mi-décembre.